Bertrand Fauvette Héritage est un hommage à la très belle histoire d’amour entre mon grand-père, descendant d’esclaves dans les champs de cannes à sucre de l’Ile Maurice, et ma grand-mère, issue de la vielle noblesse provençale.

Le millésime 2021 Côtes de Provence Bertrand Fauvette Héritage rosé est un hommage particulier à mon arrière arrière-arrière-grand-mère Pauline Fauvette, esclave dans les plantations de cannes à sucre de l’île Maurice, et qui m’a donné́ son nom. C’est grâce à son courage et à sa ténacité́ qu’elle a pu fonder une famille malgré́ les conditions difficiles de son existence.

Sa fille Eugénie, couturière dans la plantation, a été́ libérée en 1835 lors de l’abolition de l’esclavage au sein de l’empire britannique. Visionnaire et déterminée, elle a su donner une éducation solide à ses enfants.

Son petit-fils Raphaël, mon grand-père, est devenu chirurgien et fondera l’hôpital des enfants à Saint Denis de la Réunion, hôpital qui existe toujours.

Aujourd’hui, il est temps pour moi d’honorer la mémoire de mes aïeux. Cette bouteille de rosé que vous tenez entre vos mains est un hommage vivant à Pauline, esclave de l’île Maurice. C’est pour rappeler cette origine mauricienne que l’étiquette de ce Côtes de Provence rosé est ornée d’un dodo, oiseau disparu emblème de l’île Maurice, et que le bouchon de cette bouteille est en polymères de cannes à sucre.

Je vous souhaite une bonne dégustation.