Bertrand Fauvette Héritage est né de la volonté de rendre hommage à mes ancêtres et à leur incroyable résilience face aux épreuves de l’Histoire au travers de cuvées qui leur sont dédiées.

La Couturière, un grand Syrah de garde, est un hommage direct à mon arrière-arrière-grand-mère Eugénie Fauvette, esclave dans la plantation de canne à sucre Sans Souci de l’île Maurice jusqu’en 1835. Couturière du propriétaire de la plantation, qui était aussi le le doyen des ministres de l’île Maurice, elle lui a donné sept enfants auxquels il a laissé à sa mort un héritage qui leur a permis, une fois la famille affranchie, d’acquérir une éducation scolaire solide. Son petit-fils, mon grand-père Raphaël, est ainsi devenu un chirurgien célèbre à l’île de la Réunion. C’est pour honorer la mémoire d’Eugénie, cette femme courageuse et déterminée, que j’ai souhaité nommer cette Syrah de haute tenue La Couturière. 

Lucile de B., un chardonnay bio ample et subtil, est un hommage à mon aïeule la marquise Lucile de Bionneau d’Eyragues.

Eyragues est un petit village des Alpilles, situé tout à côté de Saint Paul de Vence, en Provence. En 1789, le marquis de Bionneau d’Eyragues, mon aïeul, a dû quitter ses terres pour ne pas subir le sort réservé aux nobles par les révolutionnaires. Son périple l’a mené de l’Europe vers les Antilles, où il a été capturé par les Anglais et interné avec sa femme à la Jamaïque, avant d’être libéré et de s’établir à la Nouvelle Orléans, en Louisiane, au cœur de l’Amérique. Rentrée en France en 1804, sa fille Lucile deviendra une femme du grand monde parisien et c’est à elle et à ce qu’elle est devenue que ce Chardonnay élégant et profond est dédié. Sa descendante, ma grand-mère Denise, devenue infirmière, épousera mon grand-père le docteur Raphaël Fauvette.

L’AOP Côtes de Provence Bertrand Fauvette Héritage rosé est quant à lui un vibrant hommage à Pauline, mon arrière-arrière-arrière-grand-mère, la mère d’Eugénie, esclave de Pioche, à qui l’on a donné le nom de famille Fauvette, qui est le mien aujourd’hui. Sa détermination et son courage lui ont permis de fonder une famille malgré les conditions difficiles de son existence. C’est pour rappeler cette origine mauricienne que l’étiquette de ce Côtes de Provence arbore une tête de Dodo, oiseau endémique de l’île Maurice, et que le bouchon de cette bouteille est en polymère de canne à sucre.

Bertrand Fauvette Héritage est donc une façon pour moi de rendre hommage à ces aïeux, afin que leurs noms et la résilience qu’ils ont montré dans leur vie ne tombent pas dans l’oubli. Le logo de Bertrand Fauvette Héritage symbolise cette volonté. Il est constitué en son centre du blason des Bionneau d’Eyragues encadré par le lion de l’Empire britannique – l’île Maurice étant possession anglaise jusqu’en 1968- et par le dodo emblème de l’île. Il repose sur un faisceau de cannes à sucre que ceint une chaîne d’esclave affranchi. La devise porte les valeurs ancestrales de la famille.